top of page
Rechercher
  • khazzaka

L'AUTORITÉ BANCAIRE EUROPÉEN NE TROUVE PAS DES SUPERVISEURS POUR CONTROLER LES CRYPTOS

La nouvelle réglementation crypto européenne sur les « marchés de crypto-actifs » appelée MiCA a désigné l'Autorité bancaire européenne (ABE) et l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) comme les autorités compétentes pour réguler et superviser les marchés de crypto en Europe.


José Manuel Campa, président de l'ABE, a déclaré récemment que ces organisations avaient des "préoccupations majeures" quant à la capacité d'embaucher du personnel spécialisé pour aider à réguler les cryptos, d'autant plus qu'elles ne sauront pas quelles cryptomonnaies elles devront superviser avant presque 2025, lorsque MiCA prendra effet et qu'ils ont du mal à conserver leurs compétences dans ces domaines.


Le règlement MiCA a déjà mentionné cette question et a alloué un budget prédéfini pour l'ABE et l'ESMA afin de recruter quelques superviseurs spécialisés. Les «dépenses de personnel» sont estimées à au moins 5 employés dont les salaires et les coûts contractuels dépassent 350 000 EUR la première année environ.

Le MiCA indique également que : "Bien que l'ABE devra recruter du personnel spécialisé, les devoirs et fonctions à entreprendre pour mettre en œuvre la législation proposée sont conformes au mandat et aux tâches de l'ABE.(...) Plus précisément, l'ABE a besoin de former et d'embaucher des spécialistes pour remplir les fonctions de supervision directe telles qu'elles sont envisagées dans la présente proposition pour la supervision des émetteurs de jetons référencés à des cryptoactifs importants. »


Pour rappel, l'ABE est un organe spécial de l'Union qui contribue à la stabilité et à l'efficacité du système financier en définissant les règles de paiement et en exploitant des systèmes de paiement innovants tels que le système de paiement instantané et en enregistrant les agents de paiement supervisés en Europe. Elle a récemment été habilitée à superviser également l'industrie des cryptomonnaies.



13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page